Les facteurs de l'équilibre thermique d’une maison passive

Wysocka Ellen | Nov 13, 2017 | Energie

  
  

Dans une maison passive, l’isolation est un élément indispensable et primordial pour assurer un meilleur confort thermique. Les fenêtres peu performantes sont les premières responsables de la déperdition de chaleur dans une maison.

Dans une maison passive, l’isolation est un élément indispensable et primordial pour assurer un meilleur confort thermique. Les fenêtres peu performantes sont les premières responsables de la déperdition de chaleur dans une maison. Le moyen le plus efficace pour remédier à cette problématique est de changer les fenêtres par des fenêtres isolantes. Zoom sur les facteurs de l’équilibre thermique d’une maison passive.

Fenêtre isolante : facteur primordial de l’équilibre thermique

Les fenêtres peu performantes engendrent d’importantes pertes de chaleur. Les statistiques ont montré qu'environ 23% de la déperdition de chaleur dans une maison viennent des fenêtres. On peut prévenir ce phénomène par le procédé d’installation d’un équipement performant comme les fenêtres à double vitrage par exemple.

Actuellement, sur le marché, il existe un large choix de modèles de fenêtres que ce soit en pvc, en aluminium ou en bois. A savoir qu’il faut privilégier les fenêtres qui ont un coefficient d’isolation thermique jusqu’à Uw ≤ 1,5 W/m2 K, c'est-à-dire celles qui engendrent un confort thermique optimale et permet d’économiser de l’énergie, ce qui est le principe même de la maison passive.

Il existe également de nouveaux types de verre permettant des économies d'énergie, appelés « verres à basse émissivité », qui permettent de réduire la déperdition de chaleur de 10% supplémentaires. Pour le choix d’un matériau, il faut privilégier les matériaux recyclables à 100% ! Opter pour des fenêtres isolantes afin de maintenir ces déperditions aussi basses que possible est donc indispensable au bon fonctionnement et à l’équilibre des maisons passives. Vous trouverez sur le site www.kpark.fr, plus d’informations sur les types de fenêtres isolantes adaptées à toute installation ou rénovation du domicile.

D’autres facteurs d’équilibre thermiques d’une maison passive

  • Les murs : des murs mal isolés représentent 16% des déperditions thermiques d’une maison. Pour assurer un meilleur équilibre thermique dans une maison passive, il faut une forte épaisseur d’isolation des murs et de préférence à l’extérieur (en minimum de 30 à 40 cm). Les déperditions thermiques par les murs restent principalement dues aux parois de l’enveloppe. L’isolation des murs permet donc, lorsque la température extérieure est plus élevée que la température ambiante, d’éviter un apport trop important de chaleur à l’intérieur.

 

  • Les toitures : l’isolation de la toiture est incontournable pour assurer un meilleur équilibre thermique d’une maison passive, elle permet d’obtenir d’excellentes performances thermiques et acoustiques. Pour lutter contre les différences de température, le vent et l'humidité, la couche isolante doit être 40 cm.

 

  • Les ponts thermiques : les déperditions par les parois sont les principales sources de perte de chaleur dans les maisons passives. Ces pertes sont enregistrées au droit des parois, aux coins, aux bords, aux jonctions et aux articulations. Pour réduire le risque des ponts thermique la résistance thermique, dans le plan d’isolation doit être aussi haute que possible.

mot clés :