Motorisation de portail : les bons à savoir avant de se lancer

Wysocka Ellen | Jul 18, 2018 | Extérieur

automatisme_portail_automatique.jpg
  
  

Résidence de luxe, villa, ancienne construction et même certains immeubles en copropriété sont désormais doté d’une motorisation portail de nos jours. Dans les centres-villes comme dans les périphéries, ce genre d’accessoire a le vent en poupe.

Il faut dire qu’il se décline en tellement de sorte que l’on sera à même de personnaliser son espace en optant pour ce type de portail. Mais avant de lister les différents avantages que vous pouvez avoir en choisissant d’investir dans ce genre de système d’ouverture, voici quelques bons à savoir.

Bien choisir son portail

Contrairement aux idées reçues, vous avez de nos jours plus d’alternatives en matière de portail électrique. On ne parle pas seulement des systèmes d’ouvertures, mais aussi du fonctionnement. Faire le bon choix est plus que jamais difficile, mais aussi très important. Il en va de votre conforte t de l’esthétisme des lieux.

Focus sur les systèmes d’ouvertures : vous avez notamment le choix entre les portes battantes, portées avec des bras mécaniques ou les coulissantes sur rail. Les deux sont très usités actuellement en France. Les deux sont très esthétiques. Mais tout est une question de goût. Néanmoins, si vous avez peu d’espace dans votre extérieur, opter pour les coulissantes semble être une bonne idée. Cela vous permettra d’économiser de la place.

Pour information, afin d’avoir une motorisation portail, vous devez avoir une puissance de 220 volts maximum et 24 volts au minimum. Selon la marque, mais aussi le poids du portail, ainsi que le choix du matériau choisi pour le créer, vous pourriez donc avoir un portail écologique. C’est aussi une des grandes tendances du moment. La motorisation via des plaques solaires vous propose une puissance de 12 à 24 volts. De quoi vous permettre de réduire de manière significative vos consommations d’énergie, mais aussi de mettre votre pierre à l’édifice dans la protection de l’environnement. Sans compter que le câblage sera plus facile à faire.

Mais dans tous les cas, s’inspirer du code de l’urbanisme de votre région est de mise pour faire un choix de portail électrique. En effet, selon le quartier, certains portails sont interdits. Les termes du code peuvent toucher les matériaux ou la taille des portails. Par exemple : au-delà d’une certaine hauteur, et à cause du vis-à-vis, un portail est interdit ; un portail en métal n’est pas possible dans tel ou tel quartier, etc.

Les questions de budget

Pour la motorisation portail, vous devez notamment investir entre 350 et 3 000 euros environ. Tout dépend du système choisi et de la marque du portail motorisé. Le moins cher d’entre toutes les alternatives reste toutefois l’automatisme à vérin. Pour cette dernière, vous n’avez besoin que de 350 à 800 euros. Tout dépend ici des matériaux et du style des portails. Mais attention, dans le devis, on ne prend pas encore en compte les frais de l’artisan qui va prendre en charge le chantier. Et dans ce type de système, s’en passer n’est pas conseiller. Il en va de la bonne marche du portail.

Pour un portail motorisé haut de gamme, vous devez viser plus cher. Bien évidemment, 3 000 euros seront nécessaires pour avoir le top des portails motorisés, ceux qui fonctionnent justement avec un automatisme enterré. Ce dernier, outre d’être esthétique et moderne, est connu pour sa robustesse. Mais attention, il fonctionne avec une puissance de 220V. Pour autant, il est assez prisé dans la mesure où le système fonctionne avec n’importe quel type de portail : lourd ou non. Encore une fois, pour que les travaux soient rapides et esthétiques, on conseille l’intervention d’un professionnel, dont les tarifs devront être ajoutés aux 3 000 euros de base : prix du kit de motorisation.


mot clés :